Automobile et environnement : questions d'actualité

Illustration

Hybrides plug-in : se dirige-t-on vraiment vers nouveau scandale sur les émissions ?

En novembre 2020, l'ONG T&E (Transport & Environnement) annonce un nouveau scandale aux émissions : les véhicules plug-in hybrides (ou hybrides rechargeables) sont cette fois-ci dans le viseur ! Le chef d'accusation : ils émettraient en réalité beaucoup plus de CO2 qu'annoncé lors de leur utilisation sur route. Décryptage.

Le constat émis par T&E est cinglant : les émissions de CO2 réelles des véhicules hybrides rechargeables seraient largement supérieures à ce qui est mesuré lors des tests d'homologation. Leur intérêt serait donc très limité par rapport à un moteur thermique classique, pour un surcoût avoisinant souvent les 10.000 euros, parfois plus.

Ce qui est reproché

L'étude pointe du doigt les émissions de CO2 des véhicules, qui pourraient atteindre jusqu'à 10 fois les niveaux annoncés dans certains modes de fonctionnement (recharge batterie notamment). Les autres polluants n'ont pas été oubliés par T&E : ils ont été mesurés, mais ne posent pas de problème particulier. Ils restent à des niveaux très raisonnables, dans tous les modes de conduite.

Emissions CO2 hybride plug-in

> Source : Transport & Environment

Ces mesures ont été effectuées sur route ouverte, en situation réelle, sur des parcours d'une longueur proche de 75km. Les émissions officielles, quant à elles, sont mesurées sur cycle WLTC, lors de l'homologation du véhicule en laboratoire. Cela peut expliquer l'écart visible entre les colonnes 'émissions officielles de CO2' et 'mode électrique'. Le trajet en situation réelle est plus sévère, plus long, les voitures ne sont pas neuves, et de nombreux paramètres pouvant affecter la consommation peuvent entrer en ligne de compte (température, usure, état de la route, vent, ...). Pas de raison de s'inquiéter de ce côté-là, les écarts seraient probablement semblables sur des véhicules essence ou Diesel.

- Même sans recharger la batterie, les trois modèles testés émettent jusqu'à 8 fois plus de CO2 qu'avec une batterie pleine

Là où le bât blesse, c'est quand la batterie est vide : même sans la recharger, les trois modèles testés émettent jusqu'à 8 fois plus de CO2 qu'avec une batterie pleine. Le constat empire si l'on décide de recharger la batterie : les émissions de CO2 (et donc la consommation) peuvent être multipliés par 12 !

Pourquoi un tel écart ?

Si le chiffre peut paraitre effrayant, les écarts observés ne sont pas nécessairement surprenants. C'est même... logique, si l'on réfléchit à la façon dont un véhicule plug-in hybride est conçu :

  • Il est plus lourd que son équivalent 100% thermique : il faut compter entre 150kg et 300kg de batteries embarquées selon les modèles. D'autre part, il faut y ajouter la masse des moteurs électriques, et de tout le système mécanique additionnel qui permet de coupler les deux énergies. Cette surcharge importante requiert fatalement plus d'énergie pour être déplacée : le moteur devra 'trainer' environ 400kg de plus ! Un peu comme si on trainait une belle remorque sur un véhicule essence ou Diesel...
  • Le moteur thermique est plus gros, justement pour que le surpoids ne soit pas ressenti. Pour conserver un confort de conduite acceptable une fois la batterie vide, le moteur est généralement surdimmensionné. Et un moteur plus gros... consomme généralement un peu plus !
  • Les 3 véhicules testés sont des SUVs, dont le format et l'aérodynamique ont naturellement tendance à augmenter la consommation à vitesse élevée : dès que l'on quitte le mode 100% électrique, on est d'autant plus pénalisés. On peut sans risque supposer que les émissions de CO2 batterie vide auraient été moins importantes sur des véhicules de plus petit gabarit.

En somme : une fois la batterie vide, les véhicules plug-in hybrides ont par conception une consommation élevée, d'autant plus quand ce sont des SUVs.

- Une fois la batterie vide, les véhicules plug-in hybrides ont de par leur conception une consommation élevée

Si l'on doit en plus recharger la batterie, l'électricité est produite par le moteur thermique, qui a un rendement assez moyen. Il faudra donc que celui-ci fournisse significativement plus d'énergie en continu pour pouvoir recharger la batterie à un rythme raisonnable. En d'autres termes : encore plus de carburant brûlé, et encore plus de CO2.

Alors... L'hybride rechargeable, à éviter ?

Pas forcément ! Si ses émissions de CO2 sont très élevées, c'est uniquement lorsque la batterie est vide, justement. Batterie pleine, ses émissions restent tout à fait remarquables ! Schématisons pour bien comprendre ce qui se passe :

Courbes émissions CO2 plug-ins vs. thermique

Si l'on se sert la plupart du temps de son véhicule hybride rechargeable pour de petites distances et avec une batterie chargée (zone en vert sur le schéma), le gain en CO2 sera significatif ! En revanche, si l'on ne recharge pas sa batterie, et qu'on se sert du véhicule pour de longues distances... Mieux vaut rouler dans un véhicule thermique classique !

- Il n'y a pas de bonne ou mauvaise technologie : il faut simplement adapter son véhicule à ses besoins et à son utilisation.

Ce qui démontre qu'il n'y a pas de bonne ou mauvaise technologie : il faut simplement adapter son véhicule à ses besoins et à son utilisation !

Afin d'y voir plus clair, nous mettons à disposition sur notre site web un outil qui permet de comparer les types de moteurs, en fonction du trajet effectué. Cet outil intègre déjà les données de l'étude T&E dans ses calculs !

Essayer notre comparateur

En fin de compte, scandale ou pas scandale ?

Notre opinion : plutôt pas scandale.

Si en 2015, dans le cadre du Dieselgate, les constructeurs avaient volontairement et sciemment abusé des limites de la régulation (voir notre article dédié), ce n'est pas le cas ici. La régulation leur permet clairement ici d'afficher le cas le plus favorable, en passant le test batterie pleine. Et en situation réelle, batterie pleine, on aurait des émissions de CO2 similaires sur un parcours équivalent au WLTC.

Il n'y a donc pas mensonge ou abus : il est tout à fait possible de rouler en conditions réelles et d'émettre de très faibles quantités de CO2, à condition de faire bon usage du véhicule.

- La régulation est favorable à ce type de motorisation.

Alors certes, la régulation est favorable à ce type de motorisation : le CO2 officiel est mesuré sur WLTC, d'une distance de 25km environ. Sur cette distance, le mode 100% électrique peut être utilisé quasiment partout. Et les constructeurs ont fait en sorte que la batterie ait une capacité suffisante pour cela. Finalement, sur cycle, le CO2 n'est émis que lors des fortes accélérations (le moteur thermique s'enclenche car le moteur électrique ne se suffit pas toujours à lui seul), et de l'équivalent CO2 de l'électricité utilisée. Car oui, ce n'est pas oublié lors de l'homologation : on mesure la charge de la batterie avant et après le test, et on convertit ça en CO2 à partir de l'équivalent CO2-électricité moyen de la production européenne.

- L'hybride rechargeable est une technologie encore très récente.

On peut également constater que l'hybride rechargeable est une technologie encore très récente, et sur laquelle il y a donc peu de recul : les législateurs ont donc encore très peu de données valables et représentatives d'une utilisation réelle de ce type de véhicule. On peut s'attendre à ce que l'homologation soit adaptée au fil des années pour rester cohérente avec l'utilisation générale qui en est faite. Il faut forcément quelques années pour aboutir à une législation en accord avec les usages, notamment pour une technologie aussi complexe !

Parler de scandale, c'est donc sans doute excessif : il n'y a pas de triche à proprement parler. En revanche, le moteur hybride rechargeable n'est pas adapté à tous ! Là où il pourrait y avoir faute, c'est lorsqu'on nous fait croire qu'un moteur hybride rechargeable est forcément plus vertueux qu'un moteur thermique classique.

- Les gammes des constructeurs sont suffisamment riches pour qu'on puisse tous choisir le moteur qui nous convient le mieux, quel que soit le modèle qu'on achète. Il suffit de se renseigner pour faire le bon choix.

Cela, on peut le reprocher aux constructeurs, qui font de la publicité en ce sens. On peut aussi le reprocher aux législateurs, qui par leur système de bonus/malus et autres taxes CO2, vont rendre ces modèles plus favorables à l'achat, même pour quelqu'un qui en aura une utilisation non adaptée. Et enfin, on peut aussi se le reprocher à nous, consommateurs : les gammes sont suffisamment riches pour qu'on puisse tous choisir le moteur qui nous convient le mieux, quel que soit le modèle qu'on achète. Il suffit de se renseigner pour faire le bon choix, au lieu de suivre des conseils mal avisés ou des effets de mode ! Et si vous ne savez pas comment vous renseigner... eh bien vous êtes au bon endroit ! Vous pouvez par exemple jeter un coup d'oeil à notre rubrique Environnement et Motorisations :)

Pour terminer, une petite remarque sur les hybrides classiques : leur batterie étant de nettement plus faible capacité, et leur poids beaucoup moins important, la différence entre batterie pleine et batterie vide sera beaucoup moins flagrante. On ne devrait donc pas subir le même type de phénomène !

Paul Guillard | Publié le 18 Dec 2020 - Crédit photo : (Joenomias) Menno de Jong de Pixabay

644 vues

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Pour ajouter un commentaire, vous devez vous inscrire ou vous connecter à votre compte !

Aucun commentaire pour le moment...

Enjeux environnementaux
Automobile et environnement

Retrouvez ici des informations sur la pollution atmosphérique liée aux transports, sur les normes d'émissions et sur les progrès récents de l'industrie automobile.

Apprenez-en plus sur la pollution atmosphérique liée aux transports.

En savoir plus

Les types de motorisations
Les types de motorisation

Dans cette rubrique, vous découvrirez les différents types de motorisation, leur fonctionnement, leurs avantages et inconvénients, et comment ils impactent l'environnement.

Découvrez en détails les différents types de motorisations.

Découvrir les types de moteurs

Questions d'actualité
Débats automobiles

Retrouvez ici nos analyses sur la situation et les perspectives du marché automobile en Europe.

Nos analyses du marché automobile

Comprendre le marché automobile

Témoignages nouvelles technologies
Retours d'expérience

Retrouvez ici des témoignages d'utilisateurs de voitures électriques, hybrides ou hybrides rechargeables, pour vous aider à faire le bon choix.

Des utilisateurs de nouvelles technologies témoignent.

Voir les témoignages